Antoine Ordonaud |Concepteur créateur en métier d’art promotion 30 |Option décoration.

Après un DNAP aux Beaux-arts de Tours, Antoine Ordonaud arrive au Cerfav en 2021 pour entamer les deux années de Créateur Verrier, option décoration. Après l’exposition « Un dernier verre? » au Musée des Beaux Art de Nancy, il poursuit son parcours d’artisan verrier en intégrant la 30 ème promotion de Concepteur Créateur. Voici son projet de diplôme « 7S[o] » qui fera partie de l’exposition « Apophénie : l’art de voir autrement ».

Apophénie : l’art de voir autrement est l’exposition collective des Créateurs Verriers et Concepteurs Créateurs en fin de formation au Cerfav, ouverte au public du 30 juin au 18 septembre 2022 à la Basilique Saint Vincent, Metz (57).

“J’articule ma pratique artistique autour de la réinterprétation des mythes et croyances à l’ère du tout numérique”

 Le projet d’Antoine tourne autour de l’éco-anxiété. Il crée des liens entre cette catastrophe et les divers mythes du Déluge existant à travers le monde. En effet on y retrouve le même déferlement de puissance naturelle; Tsunamis, ouragan, tremblement de terre, maladie, famine…qui vient balayer, détruire l’Humanité, la punir pour les crimes qu’elle à commis (ici l’inaction climatique) afin de laisser une terre vierge, prête au renouvellement.

Antoine Ordonaud se base donc sur le livre de l’apocalypse selon Saint Jean et utilise la symbolique des septs sceaux, qui une fois brisés libérerons de nombreux cataclysmes. Il commence donc par réaliser sept seaux en pâte de verre, d’une vingtaine de kilos chacun. A l’intérieur de ces sceaux, en négatif, une étrange sclupture, symbolisant un trou noir, le fait que notre monde soit en train de colapser, de s’effondrer sur lui même. 

Il pleut des cordes, faut il y grimper ou s’y pendre?

Pour représenter l’absurdité de notre situation écologique, et l’inaction collective qui l’accompagne, Antoine Ordonaud décide de représenter sept formes humanoïdes, coulées en cire noire, et coiffées de ses seaux en verre. Le spectateur se retrouve face à ces créatures, coincées dans leur déni, en attente de la catastrophe. 

Et après le Cerfav?

Antoine Ordonaud souhaite ouvrir son propre atelier, et continuer à développer son processus créatif.

Contact

Mail|ordonaud.antoine@gmail.com

Instagram|@antoine_ordonaud

Affiche de l'exposition Apophénie des Créateurs Verriers et Concepteurs Créateurs du Cerfav 2022

Léa Pierre | Créateur Verrier promotion 29 Option Vitrail

Après une Licence d’Arts Plastiques à Metz, Léa a saisi l’opportunité d’intégrer la promotion 29 de Créateur verrier au Cerfav. Voici son projet de diplôme « De l’autre côté » qui fera partie de l’exposition « Apophénie : l’art de voir autrement ».

Apophénie : l’art de voir autrement est l’exposition collective des Créateurs Verriers et Concepteurs Créateurs en fin de formation au Cerfav, ouverte au public du 30 juin au 18 septembre 2022 à la Basilique Saint Vincent, Metz (57).

Léa en atelier de pâte de verre au Cerfav | ©Cerfav

Projet « De l’autre côté » : apprivoiser ses peurs

Suite à un diagnostic médical, Léa a appris à connaître ce qu’elle voyait jusque là comme un « démon » : son autisme. « De l’autre côté » est une manière de personnifier les troubles mentaux sous forme de démon. Bien qu’ils fassent peur, il faut les accepter puisqu’ils sont une part de nous.

« De l’autre côté » | ©Nicolette Humbert

Intéressée par l’art thérapeutique, Léa recherche à travers ses créations à transmettre l’importance de reconnaître et d’accepter ses démons, même s’ils peuvent faire peur. Léa propose une fenêtre sur un esprit tumultueux d’où surgit un petit monstre.  Interface entre l’extérieur et l’intérieur, l’échappée du démon fait paradoxalement naître des fleurs à ses pieds.

Projet « De l’autre côté » : la pâte de verre pour donner forme à son démon

Sculptures au chalumeau | ©Léa Pierre

Après des essais en sculpture du verre au chalumeau, elle se tourne vers le procédé de la pâte de verre pour réaliser son démon. Elle le sculpte dans la cire pour réaliser un moule selon le procédé de moulage à la cire perdue.

Premier prototype de démon en pâte de verre | ©Léa Pierre

Les roses qui éclosent aux pieds du démon sont également réalisées en pâte de verre. Pour traiter des tumultes de l’esprit, elle a choisi de travailler avec une argenture particulière qui fait écho à une surface nébuleuse chaotique.

Détail du projet « De l’autre côté » | ©Nicolette Humbert

Et après le Cerfav ?

Léa s’interroge encore sur la possible création d’entreprise ou son envie de compléter sa formation par une spécialisation en décoration sur verre.

Contact

Mail | lea.pierre57@live.fr

Instagram | @morfalus_

Annie-Rose Lewer | Créateur Verrier promotion 29 option Soufflage de verre

Suite à l’obtention d’un DNAP (Diplôme National d’Arts Plastiques) option Art à l’ESAD (Ecole Supérieure d’Art et Design) Pyrénées et la découverte du soufflage du verre en Pologne, Anni-Rose a choisi de se former au sein du Cerfav en intégrant la promotion 29 de Créateur Verrier. Voici son projet de diplôme « Untravelled World » qui fera partie de l’exposition « Apophénie : l’art de voir autrement ».

Apophénie : l’art de voir autrement est l’exposition collective des Créateurs Verriers et Concepteurs Créateurs en fin de formation au Cerfav, ouverte au public du 30 juin au 18 septembre 2022 à la Basilique Saint Vincent, Metz (57).

Annie-Rose en atelier de soufflage | ©Annie-Rose Lewer

Projet Untravelled World : aller vers l’inconnu

Premier prototype de Untravelled World | ©Annie-Rose Lewer

Le projet artistique d’Annie-Rose explore notre attirance pour l’inconnu. Tiré du poème d’Ulysse de Tennyson, le titre Untravelled World vient questionner la manière d’explorer et de voyager. L’œuvre interroge la limite de la perception et reprend l’idée de l’extramission, la ligne courbe du tunnel définissant la transition entre le connaissable et l’inconnu.

Croquis de préparation | ©Annie-Rose Lewer

Le cube symbolise la matière, le monde 3D, l’objectivité. Le tunnel qui le traverse est le monde subjectif, le chemin d’une personne. Légèrement courbé, il invite le spectateur à s’efforcer de voir ce qui se trouve au-delà, juste après le virage, à l’endroit où notre perception cède la place à l’imagination.

Projet Untravelled World : travail du verre à chaud et paysages abstraits

Inspirée par l’art minimaliste, l’artiste anglo-allemande travaille autour de la manière de représenter quelque chose sans ‘faux’. Dans ce souci de simplicité, elle développe des paysages de manière abstraite, juste assez définis pour orienter le spectateur vers un questionnement de sa perception.

Paysage abstrait en poudre de verre | ©Annie-Rose Lewer

Annie-Rose commence par façonner à chaud le tunnel sur lequel elle vient placer son paysage abstrait en poudre de verre. Ensuite, après une étape de taille à froid, la pièce sera emprisonnée dans un cube en verre.

Détail du projet Untravelled World | ©Annie-Rose Lewer

Et après le Cerfav ?

Pour la suite, elle souhaite continuer de se former au soufflage du verre à l’étranger.

Contact

Mail | annie-roselewer@hotmail.com

Affiche de l'exposition Apophénie des Créateurs Verriers et Concepteurs Créateurs du Cerfav 2022

Margot Agnus|Concepteur Créateur, promotion 30, Plasticienne brodeuse

Margot Agnus sort d’un parcours en art appliqué et une formation de couturière. C’est en 2016, à Lunéville, qu’elle aura un véritable coup de foudre pour la broderie. Dans cet article, nous vous présentons son projet artistique « Grandir », qui sera présenté lors de l’exposition « Apophénie: l’art de voir autrement ».

Apophénie : l’art de voir autrement est l’exposition collective des Créateurs Verriers et Concepteurs Créateurs en fin de formation au Cerfav, ouverte au public du 30 juin au 18 septembre 2022 à la Basilique Saint Vincent, Metz (57).

Margot Agnus en atelier

Magnifier le répugnant

L’univers artistique de Margot tourne autour du sublime et du répugnant, deux impression qui, bien qu’antinomique, flirtent souvent ensemble. Face au sublime, le spectateur peut avoir un réflexe de rejet,  de peur,  ressentir un choc. A contrario le répugnant, le macabre, peut créer une fascination morbide, souvent mal vue. C’est ce jeu d’attraction-répulsion que l’on retrouve dans le travail de broderie de Margot. 

Détail de fourrure brodée | ©Nicolette Humbert

“Par mon travail de broderie, je prolonge la  vie de manière sensible et cherche à faire  de l’œil un organe tactile..”

©Nicolette Humbert

« Grandir »: du kintsugi à la broderie d’art

En reprenant la technique japonaise du Kintsugi (le fait de réparer,  en embellissant, en objet), la plasticienne brodeuse s’appuie sur des ossements et, à l’aide de cheveux, cuir, insectes séchés, fibre végétales, mues de reptiles, bois… vient broder leurs éclats, trous et brisures, les panser tout en les mettant en valeur.

Détail de fourrure brodée | ©Nicolette Humbert, 2022

“ Je veux faire de la broderie l’outil de guérison qui vient lier différentes matières, certaines saines, d’autres pourries”

En utilisant des matières organiques, Margot se retrouve forcément confrontée à la question du temps qui passe et de la conservation de ses sculptures brodées. Faut-il mettre en place un procédé photographique ou vidéo qui permettrait de capturer la décomposition et donc disparition des sculptures?

Le but est de voir le projet évoluer, grandir, et non disparaître. Ainsi, Margot Agnus décide d’avoir recours à des procédés de stabilisation, comme la plastination, afin de préserver les matières organiques présentes sur ses créations.

©Nicolette Humbert

Et après le Cerfav ?

A la suite de sa formation au sein du Cerfav, Margot Agnus souhaite ouvrir son entreprise à Metz, créer sa marque d’objets brodés et développer des collaborations avec d’autres artisans d’art.

Contact

Site web | sersialle.com

Instagram |@sersialle

Chaîne Twitch | @sersialle

Loïc Étienne | Créateur Verrier promotion 29 option Vitrail

A la suite d’une Maîtrise en Relations Internationales et d’une première vie professionnelle, Loïc a débuté sa reconversion par un CAP Vitrail  au Centre international du Vitrail de Chartres. Il a souhaité compléter sa formation technique en intégrant la promotion 29 de Créateur verrier au Cerfav. Voici son projet de diplôme « Continens Vitra » qui fera partie de l’exposition « Apophénie : l’art de voir autrement ».

Apophénie : l’art de voir autrement est l’exposition collective des Créateurs Verriers et Concepteurs Créateurs en fin de formation au Cerfav, ouverte au public du 30 juin au 18 septembre 2022 à la Basilique Saint Vincent, Metz (57).

Loïc Étienne à l’atelier de vitrail du Cerfav | © Cerfav

Projet Continens Vitra : réinventer la Tour de Babel

Loïc s’inspire de la Tour de Babel pour développer son projet artistique. Dans cette légende, les hommes de Babylone ne formaient qu’un seul peuple avec une seule langue. Un jour, ils décidèrent de construire une tour pour atteindre le Paradis mais Dieu, les trouvant trop orgueilleux, les punit. Ne parlant plus la même langue, les hommes abandonnèrent leur entreprise commune et se séparèrent, devenus étrangers les uns des autres.

Maquette Continens Vitra | ©Cerfav

Avec Continens Vitra, Loïc choisit de donner une nouvelle fin à ce mythe loin de l’issue malheureuse originale. L’œuvre est l’occasion pour lui de mettre en avant les bénéfices des langues et l’importance de les apprendre dans un but d’ouverture à l’autre.

Transparent et ouvert à tous, ce totem de savoir, le « Continens Vitra » – continent de verre – propose une porte de sortie à un quotidien individualiste, marqué par la peur de l’autre, l’incompréhension de l’autre et l’incapacité à dialoguer : notre tour de Babel.

Projet Continens Vitra : du vitrail au volume

Impression 3D de la maquette au Fablab du Cerfav | ©Loïc Étienne

Pour réaliser Continens Vitra, Loïc a décidé de travailler le vitrail au plomb en volume. Tout d’abord, il s’est appuyé sur les outils numériques du Fablab au Cerfav pour imprimer en 3D ces premiers prototypes. Cela lui a permis de s’assurer des cotes et dimensions avant la réalisation finale, la tour mesurant environ 1,50m.

Les cyanotypes développés par Loïc | ©Loïc Étienne

Pour évoquer les diverses langues il a choisi de leur donner un visage, demandant à des proches des portraits photographiés. Il s’agit d’émigrés/immigrés, professeurs de langues, personnes binationales, polyglottes ou descendants métissés. Leurs portraits sont transférés sur le verre grâce au procédé du cyanotype (Technique de développement photographique mis au point en 1842 par le scientifique Herschel).

En se déplaçant autour de la tour, le spectateur croise et rencontre ces visages multiples. Cette rencontre le met en confiance vis à vis de « l’autre », ses différentes langues et cultures étrangères.

Et après le Cerfav ?

A la suite de la formation de Créateur Verrier, il envisage de créer son propre atelier de vitrail.

Contact

Mail | loicetienne@hotmail.fr

Instagram | @loic.et.ienne

Suivi de résidence d’artiste : Jonas Delhaye au Cerfav

Depuis janvier 2019 et jusqu’au 30 juin 2019, le Cerfav accueille son premier artiste en résidence : Jonas Delhaye. Nous avions déjà eu l’occasion de le rencontrer quelques semaines après son arrivée afin de voir avec lui ses attentes et ses premières impressions sur cette nouvelle résidence.

Nous avons fait un point avec lui sur ses impressions et son ressenti après ces trois mois au Cerfav.

Pour (re)découvrir la première interview de Jonas Delhaye, rendez vous ici.

 

Fanny Guenzi (Cerfav) : Quel est ton ressenti actuel vis-à-vis de ta résidence au Cerfav ? As-tu réussi à t’intégrer au fonctionnement des ateliers ? 

Jonas Delhaye : Le rapport aux ateliers s’est bien ouvert. Au moment du premier suivi je commençais tout juste à souffler, à voir comment ça s’organisait. Là, j’ai un peu continué là-dessus car j’ai une piste de projet autour du soufflage. J’ai cherché à travailler dans ce sens-là, ce qui était assez agréable, comme les impressions de la première fois, c’est-à-dire d’avoir accès à la matière. Cela fait du bien, fait comprendre, ouvre des pistes. Du coup j’ai continué et je suis partie sur l’idée des cives. C’est un procédé intéressant sur le développement d’une sphère pour développer un disque.

Continuer la lecture de Suivi de résidence d’artiste : Jonas Delhaye au Cerfav

Jonas Delhaye en résidence d’artiste au Cerfav

Le Cerfav accueille son premier artiste en résidence jusqu’au 30 juin 2019 : l’artiste plasticien Jonas Delhaye 

Avec le développement de son activité de médiation culturelle depuis 2016 et le positionnement de sa Galerie|Atelier comme lieu de valorisation de la création contemporaine en verre, le Cerfav avait la volonté d’accueillir un artiste en résidence.
C’est grâce à l’appui et conseils de l’association Vent des Forêts, et ensuite par la validation d’un dossier de financement par la DRAC Grand Est et le programme LEADER financé par le FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural), que le Cerfav a approché l’artiste Jonas Delhaye, qui lui n’en est pas à sa première résidence.

Nous avons fait un point avec Jonas, quelques semaines après son arrivée.

Fanny Guenzi (Cerfav) : Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, peux tu te présenter brièvement?

Jonas: Je m’appelle Jonas Delhaye, je suis artiste plasticien, plutôt orienté sur la photographie mais pas que. Je pars dans plein de directions et c’est plutôt un rapport au monde que je cherche à défendre et que je produis souvent. Là, c’est la découverte du verre, comment essayer d’intégrer ce matériau à ma pratique et comment il se forme ou se transforme en fonction de mes expériences personnelles.

Continuer la lecture de Jonas Delhaye en résidence d’artiste au Cerfav

[Apprentissage] Regroupement des apprentis de la deuxième année au Cerfav

Du 28 février au 8 mars les apprentis de la deuxième année  aux métiers du verre sont  de retour au Cerfav- CFA Arts du verre.  Répartis par option (vitrail, soufflage à la canne – verre et cristal, décoration et verrerie scientifique – chalumeau) pour deux semaines de formation, de finalisation de leurs projets qui seront exposés à Toul. Les apprentis dispensés ont travaillé sur leurs projets aux cours de leur deuxième semaine au Cerfav.

Continuer la lecture de [Apprentissage] Regroupement des apprentis de la deuxième année au Cerfav