[Nancy 2022 : le verre en lumière] Le Cerfav participe

Pour l’exposition « Nancy 2022 : le verre en lumière » sur les manufactures verrières du Grand Est le Cerfav expose des pièces en verre, à la Chambre de Commerce et d’Industrie du 1er juillet au 31 octobre 2022 !

Pour fêter 2022, l’Année Internationale du Verre, l’Académie Lorraine des Arts du Feu (ALORAF), créée en 2014 pour promouvoir les Arts du feu en Grand Est, organise une exposition pour mettre en lumière les nombreuses verreries et cristalleries prestigieuses de la région Grand Est.

Dans ce cadre-là, le Cerfav présentent ses 3 pôles d’activité à travers plusieurs pièces. Le pôle Formation est représenté par plusieurs créations contemporaines conçues et réalisées par nos ancien•nes et actuels stagiaires Créateurs Verriers : verre soufflé, pâte de verre, thermoformage, vitrail, peinture sur verre, verrerie scientifique, verre au chalumeau…. La R&D par plusieurs exemples concrets des recherches en cours comme le projet Multivers ou le projet GLAM, afin de donner un aperçu des pistes d’innovation explorées au sein du Fablab ou du pôle R&D du Cerfav. Le pôle Culture, lui, s’illustre par plusieurs réalisations signées Vannes-le-Châtel Cerfav|Editions réalisées en partenariat avec des artistes de renoms ou des jeunes talents.

Stagiaires exposé•es : Raphaëlle Matthis, Gwenola Hatet, Tess Loubaney, Clémence Desbois, Annie-Rose Lewer, Anne Gravalon, Chloé Cottalorda, Sofiane M’Sadek, Antoine Brodin, François Briand, Jochen Guerner, Paul Flickinger

Vannes-le-Châtel Cerfav|Editions : Amandine Meyer, Manuel Diemer, Jean-Luc Curabet et Antoine Titière

Événement organisé par l’Académie Lorraine des Arts du feu dans le cadre d’un partenariat avec l’Académie Lorraine des Sciences et avec le soutien de la Ville de Nancy, du Département de Meurthe-et-Moselle, de la Région Grand Est et du CCI Grand Nancy Métropole M&M.

Informations pratiques

Nancy 2022 : le verre en lumière | du 1er juillet au 30 octobre 2022 | Chambre de Commerce et d’Industrie, 53 rue Stanislas, Nancy | Entrée libre

Contact : communication@nancy.cci.fr

[Azimuts] Exposition à l’Hôtel de Région de Metz

Jusqu’au 18 septembre 2022, retrouvez à la maison de l’Hôtel de Région de Metz des pièces de diplôme d’anciens élèves du Cerfav, conservées dans les collections du Cerfav. Sont également présentes des pièces actuelles d’artistes verriers installés dans la Région Grand Est.

De haut en bas : Sahyun Kim : « Lignes », Léonie Harnois vases « Musaa », Géraldine Duriaux « Viverrin » et « Volupâtte II »

Les projets des artistes verriers du Cerfav :

S’glass et Eclat d’âme de Maya Thomas, Le flipper de la fin des temps et Le jeu du cimetière par Jonathan Dri, Hors del païs créé par Mylène Billand, les vases Musaa de Léonie Harnois, Aléas par Andrea Berthet, Gravité de Laetitia Bontems, La maison des chimères par Flore Delfosse, les pièces Memento Mori et Pluton de Laura Pierson, la collection Lignes de Sahyun Kim, Instant thé par Marie Flambard, et enfin, vous pourrez admirez les Malins sous ventouses d’Anne Verfaillie.

Artiste verriers :

Gérald Vatrin présente Sira, Géraldine Duriaux expose Viverrin et Volupâtte II, Atelier Pelletier révèle Plateau Poisson chat, Fleurs noires et ses oeufs.

Quentin Enclos|Concepteur Créateur, promotion 30| Ferronier d’art

Un peu touche à tout, Quentin Enclos s’est frotté à plusieurs métiers d’art; l’ébénisterie, menuiserie, métallier, avant d’obtenir  un CAP en ferronnerie d’art. Dans son projet “Souviens toi d’être toi-même », il s’interroge sur la connaissance de soi, et illustre certains concepts qui jalonnent cette quête grâce à des éléments forgés. 

Apophénie : l’art de voir autrement est l’exposition collective des Créateurs Verriers et Concepteurs Créateurs en fin de formation au Cerfav, ouverte au public du 30 juin au 18 septembre 2022 à la Basilique Saint Vincent, Metz (57).

©Nicolette Humbert

Courage, angoisse, conscience.

La quête de soi est un chemin qui peut s’avérer difficile et effrayant, qui demande du courage. c’est notamment cette notion qui intéresse Quentin. En effet, plusieurs étapes dans le processus d’introspection demandent du courage; le courage de regarder ses failles en face, le courage d’affronter le regard de nos semblables, le courage de demander/ accepter de l’aide, et enfin le courage d’entamer les recherches de son vrai soi, d’effectuer certains changement, et de s’accepter.

©Nicolette Humbert

On peut donc s’imaginer que cette démarche est un combat, contre soi et les autres, pour soi aussi! Ainsi Quentin Enclos décide de créer une installation comportant une épée, élément forgée symbolisant la lutte et  le courage. La peur, qui précède le courage, sera aussi présente, ainsi que la connaissance, représentée par une coupe damassée.

@Nicolette Humbert

A la manière d’une vanité du 17 ème siècle (nature morte visant à rappeler à l’homme qu’il n’est pas éternel, qu’il va finir par mourir), l’installation de Quentin est une ode au développement des individus par eux même,  pour qu’ils apprennent à se connaître  et agissent en accord avec ce qu’ils sont réellement.

Et après le Cerfav ?

Une fois son parcours de concepteur créateur achevé, Quentin Enclos souhaite ouvrir son propre atelier de ferronnerie d’art à Metz.

Contact

mail| enclosquentin@gmail.com

Instagram | @quentinenclos

Affiche de l'exposition Apophénie des Créateurs Verriers et Concepteurs Créateurs du Cerfav 2022

:

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Sinscrire-pour-recevoir-le-programme-des-prochains-stages-verre-1.png.

[Craft_3.0] Exposition manifeste : le Cerfav participe

Pour l’exposition manifeste « Craft 3.0: Immersive arts & crafts exhibition » par De Mains de Maîtres Luxembourg du 1er avril au 26 juin 2022, le Cerfav expose des pièces en verre et participe également aux conférences !

Savoir-faire et Nouvelles technologies

De Mains de Maîtres Luxembourg ont réuni créateurs, designers, artisans d’art et spécialistes du numérique pour questionner la rencontre des savoir-faire anciens et nouveaux. L’exposition envisage l’évolution des Métiers d’Art face au développement des nouvelles technologies.

Comment la technologie peut-elle prolonger, ouvrir de nouvelles pistes de développement d’une pratique liée au geste ? L’exposition amène à la découverte d’une « objéothèque », témoin des savoir-faire séculaires, d’une médiathèque répertoire de gestes traditionnels et d’un Craft-Lab.

Plusieurs pièces en verre conçues et réalisées au Cerfav sont exposées dont certaines d’Angéline Dissoubray, Laura Parisot, Manuel Diemer et Célia Pascaud.

Explorer le Verre et le numérique

Le Cerfav intervient les 10 et 11 juin 2022 pour des conférences.

Le 10.06.2022 à 11h au Bâtiment A (sur inscription) | GLAM Project : Camille Ortali chargée de R&D au Cerfav, présente l’Impression 3D Verre du Cerfav. Ce procédé innovant breveté d’impression 3D verre, basé sur l’interaction laser-verre a été mis au point avec l’Université de Lorraine (école PolyTech Nancy et laboratoire LEMTA).

Le 11.06.2022 à 14h au Bâtiment A (sur inscription) | Le numérique réinvente le métier du verrier d’art : Anne Pluymaekers – Responsable médiation au Cerfav présente les résultats obtenus par les élèves du Cerfav qui ont fait usage des outils numériques et de quelques artistes qui ont développé des créations qui auraient difficilement pu voir le jour sans ces nouveaux outils.

Le 12.06.2022 à 14h au Bâtiment A (sur inscription) | Les outils numériques interviennent dans des contextes patrimoniaux remarquables : Anne Pluymaekers – Responsable médiation au Cerfav présente un exemple de la restauration de luminaires de la Villa Majorelle à Nancy réalisée par le Cerfav.

Informations pratiques

Craft_3.0 Immersive arts & crafts exhibition

Du 01 avril au 26 juin 2022

1535° Creative Hub Bâtiment B au 115, rue Émile Mark L-4620 Differdange

Entrée gratuite

me – je – ve – di : 14:00 – 18:00 samedi : 10:00 – 20:00

https://craft.demainsdemaitres.lu/fr

Contact

Marie Dumont : marie.dumond@demainsdemaitres.lu

[Un dernier verre?] Exposition des Créateurs Verriers 2021

Précédemment exposées au Musée des Beaux-Arts de Nancy, les pièces de diplôme de la promotion 2021 des créateurs verriers sont visibles à la Galerie|Atelier du Cerfav de Vannes-le-Châtel.

Par amour des métiers d’art et du verre, ces jeunes diplômés sont venus des quatre coins de la France, mais aussi de Hong Kong et de Suisse pour se former au verre et développer leur démarche de création d’atelier au Cerfav de Vannes-le-Châtel.

Un dernier Verre ©Nicolette Humbert


Le visiteur peut se plonger dans la création verrière contemporaine. Ainsi, il aura l’occasion de flâner parmi des soucoupes volantes, d’être bluffé par un coussin, de s’interroger sur l’équilibre et les traces laissées dans le verre, de s’émerveiller des objets du quotidien, de se recueillir sur sa finitude, de se sentir vivre pleinement, de se questionner sur son moi profond, de lâcher prise devant les paysages de verre, de porter un nouveau regard ou rapport au corps, d’expérimenter la sonorité du cristal, … tout ceci au travers d’œuvres prenant des formes variées, explorant et mêlant une diversité de techniques et de matériaux.

Pamät’ d’Anaïs Piatek | ©Nicolette Humbert

Voir l’exposition sur Flickr

Exposant·es:

Option soufflage
Hugo COURCHELLE, Barbara FREI, Anaïs PIATEK, Maxime ROSSEEL, Manon SANDON et Philip WONG

Option Verre et volume
Servane BLAT, Marion DUREY, Flora LEGOURRIEREC, Jeanne LEGRAND et Antoine ORDONAUD

Option Verre et lumière
Fabien CADAMURO

[Flacons] Exposition à Claret : le Cerfav participe

Jusqu’au 27 novembre 2022, l’exposition “Flacons” à la Halle du Verre de Claret présente une sélection de flacons dont certains ont été conçus et réalisés au Cerfav.

Le Flacon dans tous ses états

L’exposition conçue par Manuel Fadat illustre l’histoire du flacon, du XVIIème siècle aux créations contemporaines. Objet iconique, symbole de délicatesse et d’ivresse, le flacon occupe une place singulière dans le domaine du verre. 

Vue d’ensemble de l’exposition Flacons, ©Bianca Bouaru

Pour l’évènement, ce sont 250 pièces exposées qui témoignent d’une inventivité technique et poétique : flacons à priser, flacons de parfums, flacons de designers et verriers contemporains…

Le Bosquet, Amandine LE MAREC – 2007 – ©François Golfier

A cette exposition, vous retrouverez les flacons créés au Cerfav par Amandine Le Marec, Julienne Daniaux, Anne-Lise Riond-Sibonny, Céline Tilliet, Ghislaine Jolivet, Elodie Michaud, Marlène Le Gigan, Jean-Pierre Mateus, Christelle Malpoint, Philippe Garenc et Audrey Durand.

Sont également exposés des pièces de la Maison Fragonard, de la Maison Lalique, du Musée du Verre de Trélon, du Musée du Verre de Blangy-sur-Bresle, de Jean-Baptiste Sibertin-Blanc (Studio JBSB), de Pierre Dinand, de Alain et Marisa Begou et d’autres collectionneurs privés.

Informations pratiques

Exposition Flacons

Du 6 avril au 27 novembre 2022

A la Halle du verre, 50 avenue du Nouveau Monde à Claret

Téléphone : 04 67 59 06 39

Site Internet : www.halleduverre.fr

Antoine Brodin, interview de fin de résidence artistique au Cerfav. 3/3

Bonjour Antoine, comme on se retrouve! Il est maintenant l’heure du bilan de ta résidence au Cerfav, après l’installation de “Coïncidence des opposés” au musée des Beaux-Arts. Retour sur ce prenant projet…

Évidemment la question primordiale: es-tu satisfait du résultat?

  Étonnement oui, je suis très satisfait de ce que nous avons réalisé. Il est rare que je dise cela à la sortie d’un projet mais ici le travail ne s’est pas enfermé dans ses propres signifiants. Il y a tellement de pistes et d’ouvertures que ça élargit les perspectives. Ce qui me plaît c’est que ce résultat est le fruit d’un long processus qui n’est que le  début d’une suite qui reste à défricher. Même si dans ma tête l’expo suivante est déjà prête 😉

Que voulais-tu exprimer à travers cette installation? 

  L’idée première était d’illustrer le concept de “Pneuma” qui en grec ancien signifie “souffle” et dans un sens plus religieux “esprit”, “âme”. C’était également la volonté de faire ressentir l’énergie sous-jacente, les forces lentes mais inarrêtables qui poussent les racines à craquer le béton. Puis le projet s’est affiné et “Coïncidence des opposés” à fait son apparition.

“Coïncidence des opposés” est une théorie selon laquelle toutes choses naît de la confrontation, du choc de deux forces opposées voire contradictoires.

Ici la gravité de la pierre volcanique contraint la fragilité du verre et tout deux sont issus du feu. Mais le miroir apporte d’autres lectures possibles, un jeu sur le double, la profondeur… J’avoue que je suis un peu dépassé par tous les possibles qu’offre cette installation. 

As-tu utilisé des références pour « Coïncidences des opposées”? Si oui lesquelles?

  J’ai l’habitude de nourrir mon travail avec énormément de références, de citations, de textes, de liens vers des oeuvres d’art. Ici rien de tout cela. Il y a cette théorie comme point de départ mais tout s’est joué de manière intuitive. C’est ce qui était nouveau pour moi et j’ai la sensation d’avoir vraiment plongé pour être à l’écoute de ce qui m’était proposé.

Comment a évolué ton projet pendant la résidence?

 L’évolution est très intéressante. Dans mon atelier/laboratoire j’ai des versions miniatures du projet, comme des paysages avec des effets de matière, de texture. C’est presque anecdotique. Ensuite il y a les blocs bruts posés sur la bulle de verre. Simple. Le miroir s’invite, puis le miroir noir. Finalement c’est lors de la dernière semaine, quelques jours avant l’installation, que je décide de supprimer les pierres pour ne garder que le souffle de deux bulles entrant en contact. C’est la pièce centrale, pour moi la plus forte. On quitte la simple illustration d’un concept pour entrer dans l’humain. Je renoue aussi avec la volonté première de préparer le geste pour optimiser le résultat dans un plan séquence. C’était des allers-retours permanents entre ajout et épuration.

Quel a été le challenge le plus important lors de la résidence ? 

  Quand vous êtes dans une carrière à ciel ouvert, les blocs de pierres ne paraissent pas très grands, vous vous projetez facilement à échelle humaine. Mais arrivé à l’atelier ces blocs paraissaient fou, immenses. Le défi a été de souffler des bulles suffisamment grosses pour que la proportion pierre/verre soit juste. Nous n’avons pas réussi avec le bloc de 300kg. Le plus dur a été de manager des élèves ayant peu d’expériences, d’être chef d’orchestre sur la brèche en permanence.

As-tu eu une révélation ou un déclic pendant cette expérience?

  Oui, lors de la dernière semaine, comme je le disais plus haut. En supprimant les pierres, en confrontant deux bulles se faisant face, je rentre dans un autre discours, disons plutôt que je le complexifie. Est-ce que l’étape d’après est la suppression du miroir ?…

Qu’as tu appris?

  Faire confiance aux solutions qui vont émerger toute seules, quand l’intuition, le temps et l’épuration polissent le propos.

Quels ont été les échanges -relations avec les équipes et les élèves du Cerfav ?

  Tout le monde a été aux petits oignons avec moi. Non je rigole ! Il a fallu batailler chaque jour pour gagner la confiance de certains tandis que d’autres, très réactifs, ont joué le jeu à fond. J’ai été touché par la manière dont les élèves, les apprentis, se sont investis de plus en plus, jusqu’à une forme d’implication émotionnelle. Dans l’ensemble  les échanges et les relations au sein du CERFAV ont été relativement fluides. Mais surtout ce sont des discussions avec les plus intéressés par le projet qui ont nourri ma recherche en m’offrant certaines solutions.

Comment s’est passée la rencontre et journée de médiation avec les élèves du collège de Colombey-les-Belles ? Est-ce que leurs questions t’ont surpris ?

  Ça a été assez drôle. Une fois qu’ils ont vu qu’on soulevait des rochers pour écraser des bulles de verre, leur imagination a pris le relais. En leur proposant de réaliser en verre à chaud une sculpture d’après un de leurs dessins, sur le thème des fonds marins, et de compiler des mots autour de leur expérience, alors nous avons créé un vrai lien. Le feu est tellement interdit à la maison que de voir qu’on joue avec tisse une forme de complicité.

Démonstration de soufflage au Cerfav

Lors de la dernière interview tu disais ne pas pouvoir te projeter après « Coïncidence des opposés” car ce projet te prenait toute ton énergie, qu’en est-il aujourd’hui?

  Je redescends de ces montagnes russes entre l’adrénaline de la fourmilière qu’est le Cerfav et mes moments de solitude/réflexion dans mon atelier. Je pensais pouvoir repartir sur un autre projet comme je l’imaginais (j’ai des carnets pleins) mais finalement il y a encore tellement à faire avec les pistes ouvertes par la résidence que j’ai hâte de les explorer.

Penses-tu que Coïncidence des opposés va influencer ton univers créatif, ou aimerais-tu que cela reste une expérience unique?

  J’ai quitté le sablage pour entrer dans le souffle. Un virage s’est opéré avec “Coïncidence des opposés” qui va continuer à influencer mon univers.

Penses-tu renouveler l’expérience de la résidence?

  Si l’occasion se représente, oui. J’aime bien cette contrainte du temps qui vous oblige à être focus, à aller à l’essentiel. Stimulant et stressant. Et c’est un temps où vous êtes entièrement dévoué à votre réflexion, sans parasitage du quotidien car si le quotidien nourri il peut aussi nous faire perdre le fil. La résidence condense notre être au monde.

Si c’était à refaire, que changerais-tu ?

 Rien car c’est ce qui a abouti à ce résultat. 

Tout car maintenant je connais les écueils.

Une conclusion peut-être? Afin de mettre le point final? 

  “La vie c’est ce qui vous arrive alors que vous étiez en train de prévoir autre chose”*.

Je n’ai pas vérifié la source de cet aphorisme mais il est au coeur de ce qui s’est joué pour moi dans le travail et la réflexion lors de cette résidence. J’ai été embarqué malgré moi et je me suis laissé porter avec joie. Le résultat est au-delà de mes espérances.

*On a pas pu s’empêcher de vérifier, c’est donc une citation de Jeanne Moreau!

Interview rédigée par Zoé Métivier, assistante de communication

Résidence artistique au Cerfav|Antoine Brodin, souffleur de verre. 2/3

De Pneuma à Coïncidence des opposés…

Chaque année le Cerfav accueille un artiste en résidence, afin de faire découvrir les possibilités qu’offre le verre, et créer de l’émulation artistique entre les différents élèves et un acteur extérieur au Cerfav. L’année dernière c’est le peintre et graffeur  AlexOne qui est venu mêler le verre à son univers créatif, avant d’investir une partie du musée des Beaux arts de Nancy. 

En cette année du verre 2022, ce sont les valises d’Antoine Brodin, souffleur de verre ardéchois, qui viennent se poser au Cerfav. Ancien élève et responsable de l’atelier galerie, son retour se fait cette fois en artiste accompli. 

Suite à une première interview avec Antoine Brodin, il est maintenant temps de nous retrouver pour clôturer ce projet de résidence.

Venu avec un concept bien précis en tête;

“Un souffle qui pousse la pierre, comme venant des entrailles de la terre, comme des racines  craquant le béton de nos routes: une force lente mais inexorable.”

Antoine Brodin a vu son projet évoluer, se redessiner, lui échapper parfois. 

Seul dans son laboratoire , et donc limité par la place et le manque de moyen humain, cette résidence au Cerfav lui permet de réaliser son projet à échelle humaine.

Prototype de Coïncidences des opposés

Pour son projet, Antoine Brodin a choisi d’associer plusieurs éléments. Des miroirs noirs, servant de socle, amènent de la profondeur à l’ensemble de l’installation. Une fois installées sur ce miroir sombre, les pièces semblent sortir du sol. Ensuite les bulles de verre, soufflées directement sous les rochers et épousant leurs formes. Et enfin ces énormes pierres de Volvic, volcaniques, choisies avec soin dans la carrière, clouant au sol le verre. 

Par cette association, l’artiste a voulu illustrer la rencontre, le combat entre deux matières minérales n’ayant pas la même forme, le verre visqueux, changeant, qui finit par se figer et tenir bon face à l’impassibilité, la densité des pierres. Pour lui c’est l’image de la lave venant faire craquer la croûte terrestre.

Une équipe mobilisée autour de l’artiste

Pendant cette résidence, Antoine Brodin a été en contact avec de nombreuses personnes, très différentes les unes des autres. Chez les verrier·es: Jean-Pierre Mateus, souffleur formateur, les élèves et apprenti·es. Anthony Vallée et Gwendal Bracque, techniciens du Cerfav, n’ont également pas hésité à mettre en place des systèmes farfelus pour répondre aux contraintes techniques nécessaires à la réalisation du projet. Il s’est aussi rapproché du lycée Camille Claudel à Remiremont pour mieux connaître les possibilités qu’offrent les différentes roches, et choisir la plus adéquate avec son projet. S’en est suivi une découverte de la carrière Mallet, et la sélection des pierres.

Essais techniques pour la conception de Coïcidence des opposés

Rencontre avec les élèves de Colombey-les-belles

L’artiste a également été au contact d’élèves du collège de Colombey les belles, pour parler de son métier, et leur faire une démonstration de soufflage. Il leur a demandé d’imaginer des créatures marines encore inconnues (clin d’œil à Jules Vernes, une de ses inspirations) puis a réalisé l’une d’elles sous leurs yeux, au Cerfav. Ainsi naquit en septembre le Crabenquin.

Démonstration auprès des élèves, et conception du Crabenquin

Des croquis à l’installation finale.

Au fil des croquis, des tests, des discussions « Coïncidences des opposés”, ( initialement “Pneuma”) est née puis est venue prendre place au musée des Beaux Arts de Nancy, sous le tableau “Les Voluptueux” de Victor Prouvé. L’installation s’est faite avec quelques sueurs froides, au vu des pièces fragiles, des arrangement afin de respecter les règles muséales (distance de précaution avec le tableau, accessibilités pour les PMR, etc…) et beaucoup d’efforts d’Antoine Brodin et Anthony Vallée pour déplacer les roches. Ironie du sort, c’est évidemment une petite pièce qui a cassé, alors que les installations plus lourdes et suscitant plus de stress ont pris place sans encombres.

@François Golfier

Au final, le visiteur découvre une installation dans laquelle il peut déambuler, prendre le temps d’observer la rencontre entre les différents éléments et ressentir la sensation de force tranquille souterraine, qui, petit à petit, se fraie un passage jusqu’à la surface

« Contact », pièce maîtresse de l’installation
@François Golfier
@François Golfier

Une conclusion?

Quelques mots d’Antoine Brodin:

“Je pensais sortir indemne de cette résidence. J’avais l’idée en tête, il ne s’agissait plus que de tout simplement la  réaliser en grand. Tout simplement ? Loin de là…

Je pense ne pas me  tromper en disant que je suis passé de la simple représentation d’une idée: pneuma, le souffle  vital soulevant le monde à un concept plus large dont le titre « Coïncidence des opposés » trouve  pour le moment tout son sens. J’ai tout juste soulevé une partie du rideau dans ce travail et les  perspectives entrevues me galvanisent.” 

A suivre donc! 

Retrouver également la deuxième interview d’Antoine Brodin, réalisée à la fin de sa résidence.

Article écrit par Zoé Métivier, assistante communication du Cerfav

[Apophénie : l’art de voir autrement] Exposition Verre et Métiers d’art

Exposition collective des promotions sortantes de Créateur Verrier et Concepteur Créateur en métiers d’art du Cerfav.

Est-ce une illusion ou une impression ? Votre esprit vous joue-t-il des tours ? Qu’en sera-t-il pour vous au sortir de cette exposition ?

Voir et penser les choses autrement, c’est l’expérience que vous proposent les jeunes créateur·ises sortant des formations du Cerfav. À bon escient, c’est à juste titre que leur exposition s’intitule Apophénie. Iels soulignent ainsi la tendance que tout un chacun a de percevoir et établir des connexions entre les choses, en apparence sans rapport. Iels vous proposent un glissement depuis une réalité matérielle (verre, mé- tal, textile…) vers un imaginaire ou vers un inconscient, personnel ou collectif. Ainsi, des matériaux considérés parfois comme banals, fonctionnels, se métamorphosent ici en 34 projets à finalités artistique et design. Issus d’horizons pluriels, ces talents en devenir donnent leur vision personnelle du monde d’aujourd’hui par le biais de créations originales imaginées au départ de sujets actuels, de société ou aux accents plus intimistes, poétiques. À vous de cheminer, de vous plonger, d’interpréter !

Les exposant·es et l’un de leurs projets de diplôme seront présenté·es au fur et à mesure, à travers des articles sur le blog du Cerfav.

Les exposant·es :

Créateur Verrier: Sarah Briez, Karl Cymbalista, Briana-Lee De Metz, Jimmy Dinolfo, Loïc Etienne, Marie Hollanders, Gwenola Hatet, Célia Ienna, Annie-Rose Lewer, Léa Pierre

Concepteur Créateur en Métiers d’artMargot Agnus, Jean-Christophe Cronel, Quentin Enclos, Camille Naudin, Sandrine Hennequin, Antoine Ordonaud, Philip Wong

La formation Créateur Verrier est une formation post BAC certifiante qui se prépare en 2 ans au Cerfav. Elle atteste d’un haut niveau de conception technique et de qualités d’expression artistique. La formation créateur verrier est la formation dont est issue la majorité des artistes verriers français. Elle s’adresse aux diplômé·es d’une école d’art ou de design qui souhaitent apprendre à utiliser le matériau verre dans leurs projets. 

En savoir plus sur la formation créateur verrier

La formation Concepteur Créateur en métiers d’art s’adresse aux candidats disposant d’un bon niveau de maîtrise technique d’un métier d’art et qui souhaitent créer leur activité ou reprendre une entreprise artisanale. Pendant un an, les stagiaires sont accompagné·es par des professionnel·les des métiers d’art mais aussi des spécialistes de la gestion, marketing, design, communication, histoire de l’art, scénographie, photographie, etc. 

En savoir plus sur la formation concepteur créateur en métiers d’art

Interview Antoine Brodin, artiste verrier en résidence au Cerfav. 1/2

Après l’artiste Alëxone, c’est au tour du souffleur de verre Antoine Brodin de faire une résidence d’artiste au Cerfav. Son oeuvre finale, qui mêlera verre & pierre, sera présentée au Musée des Beaux-Arts de Nancy dans le parcours permanent de l’exposition anniversaire du Cerfav, du 26 mars au 18 septembre 2022.

Nous l’avons interviewé lors de son arrivée à Vannes-le-Châtel.

Continuer la lecture de Interview Antoine Brodin, artiste verrier en résidence au Cerfav. 1/2