[APPRENTISSAGE] challenge I Make 4 My City – Fondation Orange au Glass Fablab

« I Make 4 My City » est un challenge proposé par la Fondation Orange , partenaire du Cerfav|Glass Fablab aux apprentis actuellement dans leur deuxième année de préparation au concours du CAP arts du verre, dans les options soufflage (verrier main), vitrail ou encore décorateur sur verre.

Cette formation s’effectue en alternance entre un atelier et le Cerfav, centre de formation par apprentissage. C’est au cours des derniers regroupements au Cerfav, qu’un groupe d’apprentis a travaillé sur le challenge I Make 4 My City, au Fablab du CERFAV.

bambou-bench-rendering3

Rôle des jeunes apprentis dans la réalisation

Ils ont été sollicités dans le cadre de rencontres programmées avec le Fab-manager. Sur la base de cours de préparation au CAP, et précisément l’épreuve d’Arts appliqués, le challenge I Make 4 My City leur a été proposé sur libre participation. Plusieurs idées ont d’abord émergé, parfois noires, ou saugrenues sur le futur de la ville pour ces jeunes en pleine crise… Puis des idées plus claires ont flotté au-dessus. Ils ont été mis à contribution dans la mise en place du concept par le dessin et ensuite dans la réalisation par le dessin assisté par ordinateur.

IMG_6641

Type d’atelier(s)/formation(s) suivi(s)

Les apprentis verriers ont suivi une initiation à la modélisation 3D sur le logiciel Rhinoceros, ainsi qu’une initiation à l’usage de la découpe laser.

Matèriel/Machines utilisé(es)

Les apprentis verriers ont fait l’usage des postes informatiques présents au fablab ainsi que la découpe laser.

Nombre de personne(s) encadrante(s)

le fab-manager

Documentation du projet

Nous avions d’un côté un geste proche de l’écologie avec le PEZ’M’EGO, petite cartonnette ressemblant à un paquet de filtres pour cigarette à rouler. Il s’agit alors de récolter les mégots de cigarettes usagées pour le ramener à la consigne afin d’obtenir des titres de transports en commun gratuitement.

PEZMEGO

Et de l’autre, un élément de mobilier urbain BAMBOU’LIGHTS qui tient plus du bien-être commun. Il s’agit d’un espace modulaire, pensé comme un banc-jardinière qui intégrerait des panneaux lumineux type LED calibrés pour une action tonifiante de type lumino-thérapie. Ceci afin de lutter contre le marasme hivernal. Le film accompagnant ce dossier montre en étapes les constituantes des projets.

bambou-bench-rendering3 fondation-orange_fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *