SIO, une étude singulière sur les rapports entre verre et nouvelles technologies dans la création contemporaine.

Oudeis présente une étude menée par Manuel Fadat sur les rapports entre verre et nouvelles technologies dans la création contemporaine… à retrouver sur : www.oudeis.fr
image: Geoffrey Mann, Cross-fire wine glass, 2010

Les technologies numériques se sont assises, invitées ou s’invitant, à la table de nombreux domaines.
En l’occurrence, elles traversent le domaine de la création en verre (conception et fabrication numérique), et de nombreux artistes combinent le verre et les technologies numériques. Il nous a donc paru nécessaire, face à ce champ en friche, d’observer ce qui se jouait dans leurs rapports.

Le premier volet de cette étude, non exhaustive, vise donc à
« faire apparaître », à donner corps à une réalité, pour accompagner des ouvrages tels que celui de Vanessa Cutler, New technologies in glass (1).

Nous voulions défricher, rassembler, créer un outil de réflexion à partager, observer par exemple si la façon de penser les technologies employées était reliée à une analyse plus globale sur la façon dont elles jouent sur les perceptions et les existences, observer les problématiques, créatives, plastiques, esthétiques, voir ce que le sujet du verre et des nouvelles technologies dans la création contemporaine mettait en frottement.

Et les découvertes furent nombreuses (2), nous engageant d’ores et déjà à songer à un second volet, plus analytique.

N.Kumar-pOLymORpHic-hUMansCApE-á Nandita Kumar, pOLymORpHic hUMansCApE

Singulière ? Car pour ce premier mouvement, nous avons opté pour une approche complexe, transversale et ouverte, à la fois journalistique et abductive, comme l’histoire de l’art le permet, une approche non téléologique, pour pouvoir créer des passerelles spatiales et temporelles, et générer du sens.

Le premier volet de SIO se décompose comme suit :
Une première partie liminaire, synthèse de l’étude, intitulée
Ce dont le verre est plein, pour voyager au travers des différentes métamorphoses du verre, ses charges et portées symboliques, sa présence dans la création contemporaine et son rapport avec les technologies numériques. Une série d’entretiens (3), avec des créateurs, des théoriciens, des directeurs d’institutions, permettant de soulever des enjeux et des perspectives.

Celia-Pascaud_Parcelles-2014-photos-F.GolfierCélia Pasquaud, Parcelles 2014 (crédit photo: François Golfier)

Nous remercions chaleureusement ceux qui se sont prêtés à l’exercice, et ceux qui s’y prêteront. Un plus long texte ici, pour présenter un peu plus conséquemment des artistes, des œuvres, des expériences, des technologies, des usages, des manières de faire et d’agir, là encore, pour « faire apparaitre ».

Retrouvez des entretiens avec:
Denis Garcia, directeur du Cerfav,
Philippe Garenc, artiste et manager du Cerfav Glass Fablab,
Célia Pascaud et Antoine Brodin, artistes et anciens étudiants de la formation Compagnon Verrier.

Manuel Fadat

 

1 – Vanessa Cutler, New technologies in glasss, A&C Black, London, 2012. 2 -Entre autres : Erica H. Adams, David Arnaud, Art-Act, Elea Baux, Pascal Brocolicchi, Antoine Brodin, Annie Cattrel, Charlotte Charbonnel, Gregory Chatonsky, Daniel Clayman, Vanessa Cutler, Shreya Dave, Erin Dickson, Shelley Doolan, Justin Drummond, Matt Durran, Olafur Eliasson, Electronic Shadow, Michael Eden, Thierry Fournier, Fred Fisher, Philipe Garenc, Denis Garcia, Jan Gasparovic, Matthias Gayle, Bathsheba Grossman, Jerome Harrington, Peter Houk, Shih Chieh Huang, Zack J-W, Luke Jerram, Tavs Jorgensen, Markus Kayser, Raphael Kim, John Klein, Cécile Le Talec, Thomas Léon, Lyonnais et Saazs, Adrien M et Claire B, Geoffrey Mann, Augustin Scott de Martinville (ECAL – Heart of glass), Richard Meitner, Anna Mlasowsky, Robert Morris, Diego Movila, Michaella Nettel, Célia Pascaud, Dominique Peysson & Hsinli Wang, Helen Pynor, Recycle Group, Hyperopia Projects , Studio Drift, Tim Tate, Ione Thorkelsson, Bettina Samson, Akiko Sasaki, Scenocosme, Madeline Steimle, Barbara Steinman, Studio Drift, Angela Thwaites, Angela Van der Burght, Koen Vanderstukken, Paul Vanouse, Hélène Varin, Victoria Vesna, Denys Vinzant, Nikolas Weinstein Studios, Richard Whiteley, Kate Williams and John Lloyd, Anicka Yi, Zimoun, Mark Zirpel. 3 – Erica H. Adams (artiste, enseignante, critique), Kari Altman (artiste), David Arnaud (artiste=artisan), Elea Baux (Artiste), Antoine Brodin (artiste), Vanessa Cutler (artiste, enseignante, chercheuse), Erin Dickson (artiste), Matt Durran (maker, commissaire d’exposition, enseignant), Philipe Garenc (artiste, Glass Fablab manager du Cerfav, enseignant), Denis Garcia (directeur du Cerfav), Jan Gasparovic, Peter Houk (directeur du MIT glass lab), Nandita Kumar (artiste), Thomas Léon (artiste), Geoffrey Mann (designer, artiste), Augustin Scott de Martinville (designer, chef du projet Heart of glass, ECAL), Richard Meitner (Artiste, enseignant, chercheur), Anna Mlasowsky (Artiste), Célia Pascaud (Artiste), Studio Drift (collectif de designer), Ione Thorkelsson (artiste), Akiko Sasaki , Angela Van der Burght (artiste, enseignante, designer – general editor de l’e-magazine Glass is more), Hélène Varin, Liz Waugh McManus, Zimoun (artiste).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *